4 bonnes raisons de trier vos déchets de cuisine

4 bonnes raisons de trier vos déchets de cuisine

Vous faites peut-être partie de ces personnes qui trouvent que trier les épluchures et les restes de repas est trop contraignant et qu’il est bien plus facile de les jeter à la poubelle ? Cet article va peut-être vous faire changer d’avis ! Découvrez pourquoi le tri des déchets de cuisine vaut absolument la peine, tant pour votre porte-monnaie que pour la société.

1. Faire de la place dans la poubelle

Epluchures de fruits et légumes, restes de nourriture, coquilles d’œufs : les déchets alimentaires occupent 1/3 de nos poubelles. C’est énorme ! Trier ses déchets, c’est donc libérer de la place dans notre poubelle de cuisine, et donc en utiliser moins. Dans les cantons où nous payons la taxe au sac, c’est plutôt avantageux ! Dans le même but, on pourrait aussi en profiter au passage pour réduire notre gaspillage alimentaire, en évitant de jeter de la nourriture et en cuisinant les restes.

2. Éviter de brûler de l’eau!

Les déchets de cuisine jetés avec les ordures ménagères sont emmenés à l’usine d’incinération. Or, ces déchets sont composés de 60 à 90% d’eau. Les incinérer revient donc à essayer de brûler de l’eau, un vrai gaspillage énergétique ! Les trier permet d’éviter qu’ils terminent leur vie dans un incinérateur. Comme ces déchets sont 100% recyclables, ce serait bien dommage de ne pas en profiter.

3. Nourrir la terre pour l’agriculture

Une fois triés et collectés par la commune, la plupart de nos déchets de cuisine sont emmenés vers des centres de compostage régionaux comme celui de Posieux ou à Belmont-sur-Lausanne. La matière y est broyée et transformée en compost. Ce précieux engrais naturel est ensuite utilisé par les agriculteurs, horticulteurs et les particuliers. Il permet d’enrichir la terre afin de faire pousser nos légumes et ainsi diminuer le recours aux engrais chimiques. Le cycle de la nature est complet !

A noter que pour des raisons d’hygiène et de nuisances, les installations de compostage n’acceptent que les déchets de cuisine crus. Voilà pourquoi, si votre commune collabore avec un centre de compostage, vous ne pourrez pas mettre vos restes de repas cuits avec le compost.

Production de compost à la compostière du Gros-de-Vaud - ©Trans-EcoBroyage Sàrl

4. Pour produire de l’énergie renouvelable

Nos déchets de cuisine peuvent aussi fournir de l’électricité ou du chauffage pour nos maisons ! Par un processus naturel appelé méthanisation, ils fermentent dans de grands réservoirs et se transforment en biogaz. En Suisse romande, il existe plusieurs installations de méthanisation comme celle de Lavigny ou de Chavornay.

Le biogaz est une énergie 100% renouvelable. Il peut être utilisé sous trois formes : alimenter le réseau de gaz naturel, contribuer à produire de la chaleur et de l’électricité ou être utilisé comme carburant pour les véhicules. Aujourd’hui, 98% du gaz consommé en Suisse est fossile. Il existe donc un grand potentiel pour augmenter la part de biogaz produit à partir de matière organique, qui est lui, complètement neutre en CO2.  

Le processus de production de biogaz fournit aussi une matière, le digestat, qui est transformée en compost pour l’agriculture.

Usine de méthanisation dans le canton de Lucerne - © asig

Vous l’aurez compris : trier ses déchets de cuisine apporte de nombreux avantages, tant pour soi que pour la société. En triant, nous évitons le gaspillage de matière réutilisable, nous contribuons à la production d’énergie renouvelable locale, nous réduisons les émissions de gaz à effet de serre. Ce geste citoyen du quotidien est enjeu clé pour construire une société plus durable. En plus, avec quelques astuces, on peut facilement limiter les nuisances.

Alors, sauvons les déchets de cuisine de la poubelle ! Rendez-vous sur le site de votre commune pour savoir quels déchets sont acceptés.